Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La mission divine d'Écône

La mission divine d'Écône

L'enseignement patristique des six âges du monde et la fin des temps.


Des prêtres forts en théologie?

Publié par Simon ANDRE sur 8 Juillet 2017, 20:26pm

Beaucoup de prêtres sont sûrs d'eux-mêmes et pensent avoir une science élevée; pourtant, on remarque souvent chez eux des erreurs très grossières; quelques exemples:

1/ les prêtres d'Écône prétendent qu'un Pape peut être suspect d'hérésie, et disent que certains Papes sont tombés dans l'hérésie; mais c'est ignorer complètement le charisme d'indéfectibilité de la foi accordé par Dieu au Pape (Lc 22:32) et contredire le dogme catholique. Parce que le Pape est Infaillible, il n'est jugé par personne. D'ailleurs, si la nouvelle Messe venait de Paul VI, elle serait forcément légitime; mais comme Louis Bouyer (témoin direct et expert en liturgie) l'a expliqué, elle venait de Bugnini et non de Paul VI, puisque le Pape Paul VI a été trompé.

Un Pape tombant dans l'hérésie perdrait par définition la foi catholique; mais Dieu dit que la chose est impossible (Lc 22:32), alors pourquoi s'obstiner? On déduit nécessairement de ces considérations que Wojtyla, Ratzinger et Bergoglio n'ont jamais été Papes, car un Pape ne peut pas être suspect d'hérésie; or, ces faux papes ont pratiqué la communicatio in sacris qui rend suspect d'hérésie de droit divin (pas seulement de droit ecclésiastique). Les sédévacantistes qui emploient cet argument ont raison.

"Non ; mais ce que les païens (gentils) immolent, ils l'immolent aux démons, et non à Dieu. Or je ne veux pas que vous soyez en société avec les démons. Vous ne pouvez pas boire le calice du Seigneur, et le calice des démons. Vous ne pouvez pas participer à la table du Seigneur, et à la table des démons." (1 Co 10:20-21)

- les prêtres sédévacantistes prétendent que l'Église peut être à la fois laissée sans Pape et sans tentative d'en élire un; or, comme je l'écris dans mon livre "le retour de Paul VI et les apôtres des derniers temps": "D’après la traduction du cardinal Manning de Pastor Aeternus, la première constitution dogmatique du concile Vatican I, Saint Pierre doit avoir une lignée perpétuelle de successeurs : a perpetual line of successors." Cette succession perpétuelle oblige l'Église à travailler à l'élection d'un nouveau Pape dès la mort du précédent, et de fait, aucune période sede vacante n'a jamais atteint trois ans:

https://en.wikipedia.org/wiki/Sede_vacante

Si l'Église n'était pas toujours soit en possession d'un Pape soit en phase d'en élire un, alors la succession de St Pierre ne serait pas perpétuelle; l'Eglise n'a pas besoin d'attendre 10 ans ou  plus pour élire un Pape!

2/ les prêtres enseignent qu'il n'existe jamais aucune obligation de croire aux révélations privées; c'est vrai si l'on entend une obligation d'y croire de foi divine, mais c'est faux si l'on entend toute forme d'obligation. Des révélations privées authentiques viennent de Dieu, et sous ce rapport, elles ont une très grande autorité. Elles ont souvent une très grande importance qui peut tout-à-fait comporter, pour certains évêques, une obligation d'y croire de foi humaine sous peine de péché mortel. C'est ce qui explique les nombreux cas de punitions terribles (voir l'histoire de la Salette, de Garabandal, ou du Sacré Coeur de Mirebeau, par exemple) contre des évêques. Quant aux fidèles, le fait qu'ils ne croient pas à des révélations privées capitales peut, particulièrement à raison de leur faiblesse, aboutir à ce qu'ils perdent la foi et se damnent dans le pire des cas. Un exemple ferait mieux sentir la vérité de ces explications. Imaginez que vous arriviez chez votre mère, et qu'elle vous dise que votre père qui ne sait pas nager vient de tomber dans la rivière voisine du domicile; votre mère est parfaitement digne de confiance, l'affaire est grave, et ce serait évidemment un péché mortel de ne pas croire votre mère qui vous presse de foncer vers la rivière pour sauver votre père... C'est du bon sens.

3/ la morale conjugale... J'en ai déjà parlé.

4/ les quelques erreurs absurdes qu'on trouve dans le livre du Père Barbara, sur la sexualité, sur la vocation, et sur la mort des enfants sans baptême, qu'on ne censure pas depuis plus de 50 ans

5/ je réfléchirai pour augmenter cet article.

Commenter cet article

fm 09/07/2017 18:52

La constitution "in caenam domini" du 3 avril 1969, ratifiée par la Conegation des rites 3 jours apres, et qui rend obligatoire avec date d'effet en novembre le "novus ordo", a bien été signée de la Main de Jean Baptiste Montini: donc, soit il ne lit pas ce qu'il signe, soit il ne se rendait pas compte de ce qu'il signait: dans les deux cas, on ne peut pas sérieusement dire qu'il "a été trompé"!!!

Que serait donc l'Autorité et quid de l'Infaillibilité d'un "pape" qui signerai des heresies?????

Simon ANDRE 09/07/2017 20:19

Est-ce si difficile que cela, de présenter un faux document au Pape pour lui faire signer, quand tout est verrouillé par la franc-maçonnerie aux plus hauts postes? Bugnini, Benelli, Villot, Casaroli...
C'est ce que vous refuserez d'admettre jusqu'au bout!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents