Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La mission divine d'Écône

La mission divine d'Écône

L'enseignement patristique des six âges du monde et la fin des temps.


Découverte troublante

Publié par Simon ANDRE sur 10 Juin 2017, 18:12pm

Au sujet de la moralité des rapports pendant les règles, j'ai lu à la fois la Théologie Morale de St Alphonse de Liguori (version complète) et la version la plus abrégée (le confesseur des gens de campagne).

Comme je l'ai déjà dit, dans la version complète, il distingue trois positions théologiques: ceux qui tiennent cela (le fait de demander le devoir au moins) pour un péché mortel, dont St Thomas; ceux  qui disent que c'est véniel; ceux qui disent que c'est dénué de tout péché.

Le travail de St Alphonse est presque totalement neutre, car il donne presque toujours l'avis des théologiens sans y mêler le sien propre. Avant qu'il soit béatifié, ses écrits ont été soigneusement examinés à plusieurs reprises par la Congrégation des Rites et déclarés "nihil censura dignum", c'est-à-dire "aucunement dignes de censure". Le travail de St Alphonse étant presque entièrement neutre, il est évident qu'il ne pouvait pas lui être imputé à péché d'aucune façon, puisqu'il se contente de résumer les positions des théologiens.

Cependant, il demeure un problème: dans son abrégé "le confesseur des gens de campagne", il ne reprend que l'opinion la plus commune des théologiens en écrivant que les rapports pendant les règles ne sont pas interdits excepté sous peine de péché véniel "non est nisi veniale". Je ne pense pas me tromper sur le sens de cette expression latine...

Or, nous avons vu sans ambiguïté dans mes articles que St Thomas avait raison en qualifiant les rapports pendant les règles de péchés mortels, puisque Dieu a reproché cela aux païens au chapitre 18 du Lévitique et qualifié ce péché monstrueux "d'infamie exécrable". Les païens n'étant pas astreints à l'observance de la loi mosaïque, il est manifeste que cette interdiction divine appartient à la loi morale et non pas seulement aux règles de pureté légale; St Augustin affirmait d'ailleurs que les interdictions du chapitre 18 étaient toujours en vigueur sous la Nouvelle Alliance, ce qui est absolument évident, car seuls les préceptes cérémoniels et judiciaires de l'AT sont abrogés par la Nouvelle Alliance, tandis que les préceptes moraux de l'Ancien Testament demeurent.

En somme, autant personne ne peut nier que St Alphonse soit saint, autant il serait excessif de prétendre que ses abrégés n'ont besoin d'absolument aucune correction... N'oublions pas que de nombreux théologiens de son époque étaient déjà laxistes, de telle sorte que l'opinion commune n'est pas toujours la vraie. D'ailleurs, concernant les règles, les théologiens de l'apogée du Catholicisme, dont St Thomas et St Bonaventure, ne se sont pas trompés et ont qualifié cela de péché mortel sans aucune hésitation.

Notons pour finir que parmi les théologiens qui pensaient que les rapports pendant les règles étaient véniels, beaucoup disaient que c'était "gravement véniel", c'est-à-dire proche du péché mortel...

Découverte troublante

Commenter cet article

Denis 10/06/2017 22:11

Oui, troublant. Du temps de saint Alphonse, on comptait un clerc pour dix habitants à Naples. Et malgré cela, les campagnes montagneuses environnantes étaient délaissées par les prêtres. C'est ainsi qu'il a fondé les rédemptoristes pour évangéliser les alentours en faisant des mission dans les villages durant cinq à sept jours.
Je me souviens avoir lu que Monseigneur Dupanloup fit éditer une vie de lui parce qu'il aimait beaucoup sa mansuétude, (le mot n'était peut-être pas celui là, mais c'est l'idée), qui était l'opposé du rigorisme d'avant.

Ce que vous relevez de ses écrits expliquent peut-être ce que Antony Favier révèle dans son compte rendu du livre de Martine Sèvegrand, qui m'a aussi choqué: "Les enfants du Bon Dieu : les catholiques français et la procréation, Paris, Albin Michel, 1995, 475 p.":

"Martine Sèvegrand rappelle, comme l'ont bien documenté les historiens de la démographie et de la population avant elle, comment la France n'aurait pas pu accomplir sa transition démographique dès la fin du XVIIIème siècle sans une baisse de la natalité et un recours à des pratiques anti-conceptionnelles (au premier lieu desquelles le retrait ou coït interrompu). Ces dernières ont pu se diffuser grâce à la complaisance du clergé français progressivement acquis à la doctrine pénitentielle du LIGUORISME, qui, plutôt que prôner des exigences morales très élevées en matière de sexualité conjugale, préfère l'indulgence et la discrétion au confessionnal dans la répression du crime d'Onan ou onanisme ... ."
http://penser-le-genre-catholique.over-blog.com/article-martine-sevegrand-les-enfants-du-bon-die-85794779.html

Si saint Alphonse est un grand saint, la neutralité est problématique car elle amène inévitablement à la perte de la foi (ne parlons pas des rédemptoristes ...). Dans une revue, un ami a lu que Charles de Foucauld avait écrit ou dit à quelqu'un qu'il avait perdu la foi de sa jeunesse "à cause des prêtres neutres".

Denis

Simon ANDRE 12/06/2017 20:30

@Denis
Il ne faudrait pas que nous ayons l'air de remettre en cause le système moral de St Alphonse, qui reste le meilleur en tant qu'il se soucie de confronter toutes les opinions des théologiens afin de retenir la meilleure; ce système cherche donc à éliminer l'arbitraire et l'incertitude.
Mais pour le reste, effectivement, en lisant le denzinger (n°2760, 2792 et 3186-3187), je m'étais aperçu du problème que vous évoquez, et cela me pose beaucoup de questions...
En effet, les réponses de la Sacrée Pénitencerie me paraissent contradictoires (opposition entre la n°2792 et les autres)
Et pour ce qui est de la "bonne foi" dont il est question dans le denzinger, on ne peut de toute façon pas ignorer la loi naturelle au point d'être excusé de péché mortel en pratiquant l'onanisme...
Dans tous les cas, les prêtres sont tenus d'expliquer la morale catholique aux époux lors des préparations au mariage au minimum.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents