Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La mission divine d'Écône

La mission divine d'Écône

L'enseignement patristique des six âges du monde et la fin des temps.


Vocations "forcées" par le Père Barbara

Publié par Simon ANDRE sur 28 Novembre 2016, 09:53am

On peut contraindre une vocation de plusieurs manières, car il y a plusieurs formes de violence: physique et psychologique.

Canon 971:

"Il est interdit de forcer quelqu'un à l'état clérical, de n'importe quelle façon, pour n'importe quel motif, ou d'en détourner quelqu'un qui y est apte."

Canon 2352:

"Sont frappés par le fait même d'une excommunication non réservée tous ceux, quelle que soit leur dignité, qui contraignent n'importe comment, soit un homme à entrer dans le clergé, soit un homme ou une femme à entrer en religion ou à émettre la profession religieuse, solennelle ou simple, perpétuelle ou temporaire."

Je ne dis pas que le Père Barbara a été excommunié, mais il a écrit quelque chose de terriblement faux et fanatique dans son livre "Catéchèse catholique du mariage", en plus des autres erreurs que nous avons déjà dénoncées.

Aux pages 178-179 de son livre, points 175 et 176, il affirme:

"175 Cette insoumission (Note de Simon: il parle de l'insoumission "au bon plaisir de Dieu") est-elle cause que les âmes désirant être chastes n'y arrivent pas?

Aussi, beaucoup de ceux qui ont les plus grandes difficultés à rester chastes, et même n'y arrivent pas, feraient bien de s'examiner pour voir s'ils ne se refusent pas au Seigneur qui leur demande peut-être sur quelque point de leur vie plus de générosité."

"176 L'expérience confirme-t-elle cette assertion?

L'expérience confirme cette assertion*. Que de jeunes gens, en effet, qui n'arrivaient pas, dans le monde, à garder la belle vertu, ont retrouvé la maîtrise totale de leur sens du jour où ils ont accepté l'appel de Dieu à un état de plus grande perfection: sacerdoce ou vie religieuse. S'étant eux-mêmes mis dans l'ordre, la chair a suivi et s'est soumise à l'esprit.

*Note de bas de page: Dans l'épître aux Romains (1-18 à 32), S.Paul nous donne l'impureté la plus avilissante: péchés contre nature, homosexualité, etc...., comme châtiment infligé par Dieu à ceux qui maintiennent la vérité captive.

Maintenir la vérité captive? C'est refuser de se soumettre aux exigences de la vérité connue. Et, comme la parole de Dieu est vérité (Jn 17-17), connaître cette parole, cette volonté du Père, ce bon plaisir de Dieu et ne pas y conformer sa conduite, c'est maintenir la vérité captive.

"Tout ce qu'on peut connaître de Dieu... Dieur leur a manifesté... aussi sont-ils inexcusables... Voilà pourquoi Dieu les a livrés... à l'impureté.""

Ce que le Père Barbara écrit ici revient à affirmer que Dieu oblige tous les hommes à devenir religieux (car l'appel à la perfection religieuse est adressé par Dieu à tous les hommes, comme l'enseigne St Thomas; simplement, St Thomas écrit qu'il n'oblige personne... Dieu laisse cela à notre libre volonté), et que si quelqu'un refuse d'obéir à cet ordre, alors il est condamné à l'impureté, y compris la plus avilissante.

Je n'exagère rien. Les propos du Père Barbara reviennent à dire que tous les laïcs seront condamnés à l'Enfer. Simplement, le Père Barbara avait une conception complètement fausse de la vocation; nous voyons ici qu'il croyait que Dieu n'appelle que certains hommes à la vie religieuse, et que ces derniers sont obligés d'obéir sous peine de péché mortel. Or, je le répète, St Thomas enseigne que Dieu invite tous les hommes à la perfection de la vie religieuse, mais qu'Il n'oblige personne. Il ne peut donc y avoir que péché véniel tout au plus à se marier au lieu d'entrer en religion. S'il peut y avoir péché véniel, c'est à cause du commandement qui nous oblige à aimer Dieu de toute notre âme...

Enfin, même si le mariage est un état inférieur à celui de la vie consacrée, il ne faut pas oublier qu'il est possible de le vivre dans la sainteté. Et pour être saint dans le mariage, il faut par exemple ne jamais demander le devoir conjugal, et il faut le rendre sans concupiscence.

Pour conclure, rendons-nous compte des énormités invraisemblables qu'on peut lire dans le livre du Père Barbara... Que Dieu lui pardonne ses fautes.

Des jeunes gens ont dû être terrorisés par les inepties du Père Barbara et entrer en religion sous cette mauvaise impulsion de la terreur, d'une manière semblable à Luther. A ma connaissance, après avoir échappé à la foudre, Luther avait cru que Dieu le condamnerait à l'Enfer s'il ne devenait pas prêtre!

Comment expliquer que le livre du Père Barbara n'ait jamais été purgé de ses énormités en tant de décennies!?

N'idéalisons pas nos milieux "traditionalistes"! Il y a bien du ménage à faire.

Vocations "forcées" par le Père Barbara

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents