Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La mission divine d'Écône

La mission divine d'Écône

L'enseignement patristique des six âges du monde et la fin des temps.


L'instabilité du système financier

Publié par Simon ANDRE sur 22 Juin 2016, 18:24pm

Pour rappel, le dernier exorcisme suisse parvenu entre nos mains date de 1991 et annonce qu'il y aura avant l'avènement de l'Antéchrist une débâcle bancaire et une dévaluation de l'argent. Tandis que le Christ est venu durant la Pax Romana (-29 à 180 après Jésus Christ), l'Antéchrist viendra dans le trouble et la guerre.

Cet effondrement financier doit donc arriver conjointement au retour de Paul VI.

Si vous souhaitez comprendre quels sont les vices du système financier actuel, je vous conseille de lire le français Maurice Allais, et plus précisément l'article suivant (20 pages A4 environ). Son article est très accessible, il rend compte de l'instabilité du système financier dans un langage clair et précis, sans cependant aucune démagogie et vulgarité comme cela se voit parfois chez ceux qui dénoncent le système bancaire actuel.

Maurice Allais explique notamment les conséquences vicieuses de la création monétaire ex nihilo et du fonctionnement de la Bourse. La création monétaire à partir de rien aboutit à la formation d'énormes dettes impossibles à rembourser et permet à des personnes malhonnêtes de s'enrichir indûment.

Etant catholiques, vous connaissez peut-être l'encyclique Vix Pervenit de Benoît XIV contre l'usure, mais la création monétaire ex nihilo est un sujet un peu moins connu que celui de l'usure. Notre économie est instable car ses fondements financiers s'opposent à la morale naturelle; elle est beaucoup trop déconnectée de la réalité, puisque, de l'aveu de tous les économistes, la création monétaire ex nihilo est le même mécanisme que celui des faux-monnayeurs (un professeur de NEOMA Business School me l'a confirmé en école supérieure de commerce).

Extraits de l'article de Maurice Allais:

"Cependant, autant la mobilisation d'« épargnes vraies » par les banques pour leur permettre de financer des investissements productifs est fondamentalement utile, autant la création de « faux droits » par la création monétaire est fondamentalement nocive, tant du point de vue de l'efficacité économique qu'elle compromet par les distorsions de prix qu'elle suscite que du point de vue de la distribution des revenus qu'elle altère et rend inéquitable."
...
"Partout, la spéculation est favorisée par le crédit puisqu'on peut acheter sans payer et vendre sans détenir. On constate le plus souvent une dissociation entre les données de l'économie réelle et les cours nominaux déterminés par la spéculation.

Sur toutes les places, cette spéculation, frénétique et fébrile, est permise, alimentée et amplifiée par le crédit. Jamais dans le passé elle n'avait atteint une telle ampleur."

...

"L'économie mondiale tout entière repose aujourd'hui sur de gigantesques pyramides de dettes, prenant appui les unes sur les autres dans un équilibre fragile. Jamais dans le passé une pareille accumulation de promesses de payer ne s'était constatée. Jamais sans doute il n'est devenu plus difficile d'y faire face. Jamais sans doute une telle instabilité potentielle n'était apparue avec une telle menace d'un effondrement général."
 

L'instabilité du système financier

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents