Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La mission divine d'Écône

La mission divine d'Écône

L'enseignement patristique des six âges du monde et la fin des temps.


Le message essentiel de l'Apocalypse

Publié par Simon ANDRE sur 30 Juin 2015, 07:55am

C'est l'annonce de la prise de Rome par l'Antéchrist, également prophétisée par Soeur de la Nativité. Des références croisées du chapitre 5 de l'Apocalypse mettent cet évènement en parallèle avec les châtiments de la Jérusalem infidèle tels qu'ils ont été prédits par Isaïe et Ézéchiel.

Pour éviter les querelles, il est souvent très avantageux de s'attacher en priorité aux choses les plus claires et essentielles. On évite ainsi d'interminables disputes inutiles sur des détails... Concernant le livre publié par mon frère, sachez que les commentateurs ne sont jamais d'accord sur tout, donc il y a quelques divergences entre lui et moi, mais ça ne nous empêche pas de nous respecter.

Notez que je ne prétends pas dévoiler l'interprétation juste et intégrale de l'ensemble de l'Apocalypse! Comme je l'ai expliqué sur gloria.tv, c'est impossible, car l'homme n'est pas capable de comprendre parfaitement les mystères, et les Saintes Écritures décrivent souvent des mystères. Je reconnais que certains passages de mon livre pouvaient prêter à confusion et laisser entendre que je ne ferais aucune erreur... Il faut se souvenir du fait que j'ai eu peu de temps pour l'écrire. En réalité, j'ai seulement voulu dire que je donnerais des précisions très importantes sur le message eschatologique le plus essentiel de l'Apocalypse, dont il est question dans cet article (la chute de Rome). Pour le reste, je reconnais que j'ai pu commettre quelques erreurs d'interprétation dans l'explication de certains versets. Les Pères eux-mêmes en ont fait...

 

Extrait de mon livre:

Concernant l’année 2014 et l’imminence de la chute du Vatican apostat, il convient de citer des références croisées en lien avec le chapitre 5 de l’Apocalypse. Ces références se trouvent au tout début du chapitre, où il est question du livre scellé de sept sceaux.

« Puis je vis dans la main droite de Celui qui était assis sur le trône un livre écrit en dedans et en dehors, et scellé de sept sceaux. Et je vis un ange puissant qui criait d’une voix forte ‘Qui est digne d’ouvrir le livre et de rompre les sceaux ?’ Et personne ni dans le ciel, ni sur la terre, ne pouvait ouvrir le livre ni le regarder. Et moi je pleurais beaucoup de ce qu’il ne se trouvait personne qui fût digne d’ouvrir le livre, ni de le regarder. » (Ap 5:1-4).

Références croisées :

« Et toi, Daniel, serre les paroles et scelle le livre jusqu’au temps de la fin. Beaucoup le scruteront, et la connaissance s’accroîtra. » (Dn 12:4).

« Il dit : ‘Va, Daniel, car les paroles sont serrées et scellées jusqu’au temps de la fin.’ » (Dn 12:9).

« Je regardai, et voici qu’une main était tendue vers moi, et voici qu’elle tenait un livre roulé. ‘Il le déroula devant moi, et il était écrit en dedans et en dehors ; et ce qui y était écrit était des chants de deuil, des lamentations et des plaintes.’ » (Ez 2:9-10).

« Et toute vision est devenue pour vous comme les paroles d’un livre scellé. On le présente à un homme qui sait lire, en disant : ‘Lis cela !’ et il dit : ‘Je ne puis, car ce livre est scellé.’ » (Is 29:11).

Nous verrons dans ce livre que l’énigme de Daniel est basée sur les chapitres 8 et 12 du Livre de ce grand prophète. Cette énigme consiste en la non-concordance mystérieuse des trois durées de l’abomination de la désolation ; elle ne comporte que trois nombres mais elle est extrêmement riche. Chaque nombre correspond à trois ans plus un nombre variable de jours. En comptant ces nombres variables en année trigonométrique (une année exégétique compte 360 jours et 12 mois de 30 jours), on constate qu’ils indiquent des fêtes catholiques, et par ce moyen, ils révèlent de façon mystérieuse l’essence de la crise de l’Église (cf. page 192). Leur moyenne correspond à la Fête de Saint Pierre et Saint Paul, car la crise affreuse de l’Église est caractérisée par le martyr de Paul VI, qui ressemble à Saint Pierre par sa sainteté et sa dignité de Chef de l’Église, et qui ressemble à Saint Paul par son nom (Paul VI) ainsi que par son âme de voyageur et de missionnaire.

Au-delà de l’explication mystérieuse de l’essence de la crise de l’Église, les trois nombres de Daniel 8 et 12 indiquent l’identité de la personne (cf. chapitre IX) qui devait dévoiler le sens eschatologique précis de l’Apocalypse, en particulier en expliquant l’imminence de la chute du Vatican à compter de 2014. Une prophétie médiévale de grande autorité l’a annoncée de façon très éloquente (cf. livres Voyance et prophétisme d’Éric Muraise et le Pape martyr de la Fin des Temps d’Éric Faure) : « Malheur à toi, ô Ville aux sept collines, quand la lettre K sera louée (fausse canonisation de Wojtyla) dans tes murs. Alors approchera la chute et la ruine de tes préposés qui jugent injustement. »

Comment démontrer la validité de mon explication ?

J’ai cité précédemment trois références croisées ; la première correspond à des extraits du chapitre 12 de Daniel, qui révèle mystérieusement l’essence de la crise de l’Église, et, en lien avec le chapitre 8, prédit l’avènement de l’Antéchrist (cf. Dn 8:15,19 et 23-25) ; la seconde référence correspond au chapitre 2 d’Ézéchiel, où l’on voit s’inaugurer la mission du prophète, juste avant le siège de Jérusalem annoncé dès le chapitre 4 ; la troisième référence croisée correspond au chapitre 29 d’Isaïe, qui prédit lui aussi le siège de Jérusalem et précise qu’elle brûlera, au moyen d’un langage symbolique (le nom Ariel ; cf. page 44).

« Malheur à Ariel, à Ariel, à la cité où David a dressé sa tente ! Ajoutez année à année, que les solennités parcourent leur cycle (n.b retour au début de l’année liturgique), et je serrerai de près Ariel, et il n’y aura que plaintes et gémissements ! » (Isaïe 29:1-2).

Que conclure ?

Le chapitre 5 de l’Apocalypse indique explicitement que l’ouverture des sept sceaux, c’est-à-dire la révélation du sens précis des écrits de Saint Jean, concerne l’annonce du châtiment imminent du Vatican apostat, nouvelle Jérusalem infidèle, par l’avènement de l’Antéchrist. Jusqu’au 10 décembre 2014, j’ai cru que cela devait nécessairement arriver en 2014. Le prophète Daniel lui-même n’a pas compris la vision qu’il a reçue, car le temps n’était pas venu, alors ce serait manquer de miséricorde que d’exiger de moi, comme certains l’ont fait, d’avoir tout compris dès le départ! Mon erreur s’est révélée très avantageuse, car j’ai accordé d’autant plus de temps à la rédaction de mon livre et à sa traduction en anglais que je croyais à l’imminence du retour de Paul VI. Or, tout n’est pas encore prêt, car les principaux livres relatifs à la survie de Paul VI mériteraient d’être traduits en espagnol, en allemand, en italien, et même en russe et en chinois. Les exorcismes suisses des années 70-80 ont répété plusieurs fois que le retour de Paul VI allait se produire bientôt. Beaucoup pensaient alors que cela surviendrait largement avant l’an 2000, à l’inverse d’Éric Faure et de personnes qui avaient mieux étudié la question [...]

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents